Réunion agents publics « classification » du 28/10/15 Cette réunion est finalement annulée

Alors que SUD est légitime (cf. encart) pour participer à ces réunions et en rendre compte aux agents, la DG ne veux pas de nous !! La DG continue de pratiquer l’opacité.

Ce qu’il nous faut obtenir ensemble, « tous ensemble », par la lutte et ensuite par de véritables négociations dans le cadre du rapport de forces.

  •  la reprise des recrutements sous statut public par voie de concours avec l’objectif du rattachement de l’ensemble des agents publics au statut général de la Fonction Publique d’Etat
  • l’application du principe « à travail égal, salaire égal » ou de la fameuse formule « le meilleur des deux » (revalorisation de la grille indiciaire et intégration de toutes les primes dans le salaire de base, etc.)
  • l’alignement de la CCN sur tous les dispositifs garantissant une meilleure protection sociale (caisse de retraite, droits aux mutations, automaticité des augmentations de salaires à l’ancienneté sur toute la carrière)
  •  la possibilité pour tous les agents de droit privé d’opter pour un statut public revalorisé sans aucune perte de salaires

C’est donc à la fois sur le fond des revendications et sur la méthode pour les obtenir (la phase de mobilisation de tous les agents avant d’aller négocier) que Solidaires Sud Emploi à toute sa place dans la défense des intérêts individuels et collectifs des agents publics mais surtout de tous les agents de Pôle Emploi.

C’est donc à la fois sur le fond des revendications et sur la méthode pour les obtenir (la phase de mobilisation de tous les agents avant d’aller négocier) que Solidaires Sud Emploi à toute sa place dans la défense des intérêts individuels et collectifs des agents publics mais surtout de tous les agents de Pôle Emploi.

C’est cela que nous proposons à l’ensemble des organisations syndicales pour LA CONSTRUCTION DE MOBILISATIONS UNITAIRES POUR PERMETTRE D’OBTENIR DE REELLES AVANCEES COLLECTIVES


Les modalités de déroulement de ces « discussions » sont totalement inacceptables :

Le cadre choisi par la DG et approuvé par les syndicats dits représentatifs, exclut de fait toutes les organisations syndicales non représentatives dans le champ privé de Pôle Emploi. C’est-à-dire que sont écartées tous les syndicats qui n’ont pas franchi la barre fatidique de 8% de suffrages en moyenne nationale au premier tour … des élections des Comités d’Etablissement donc à 90% des collègues de droit privé !!

Alors que certains syndicats comme Solidaires Sud Emploi sont représentatifs dans plusieurs régions, ont des élu-es dans les Commissions Paritaires Locales (avec des suffrages d’agents publics supérieurs à ceux de syndicats invités à négocier !) et sont représentatifs dans la Fonction Publique de l’Etat avec un siège au Conseil Supérieur de la Fonction Publique.!!

Le seul argument de la DG pour nous écarter est de privilégier un cadre de discussion avec les seuls syndicats représentatifs car cela fait moins de monde autour de la table ! Nous contestons ce fait du Prince qui ne respecte pas les cadres réglementaires. Nous ne pouvons accepter cette mise à l’écart de représentants du personnel élus et donc légitimes pour un sujet essentiel, celui de l’avenir des agents publics dans un établissement public


Version pdf

Ce contenu a été publié dans agent public, classification. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *